0 commentaire(s) | 59 vues

Dans le sillage d’Airbnb et d’Uber, une kyrielle de startups optimise le voyage d’affaires, que ce soit avant, pendant ou après le déplacement professionnel. Focus sur cinq jeunes pousses à l’avenir prometteur.

Travelcar, pour stationner sans stresser

Comment diminuer le prix du parking en gare ou à l’aéroport ? En stationnant son véhicule dans des parkings excentrés et donc moins chers (ceux des hôtels voisins par exemple), ou en le proposant à la location durant son déplacement afin de bénéficier d’une gratuité, voire de gagner quelques euros ! C’est la double option proposée par Travelcar, une startup créée en 2012 et maintes fois récompensée. Elle est présente dans les aéroports, les gares et les ports, et désormais dans certains centres-villes. D’un coté, sa plateforme référence de nombreux parcs de stationnement (avec des prix jusqu’à 70% moins chers) et se charge – pour ceux qui le souhaitent – de proposer les véhicules à la location (avec une assurance tous risques). De l’autre, elle loue les voitures à un prix défiant toute concurrence, à partir d’une dizaine d’euros par jour. Transavia et Joon ont signé des partenariats avec TravelCar afin de proposer cette solution à leurs passagers. Et récemment, Peugeot et MAIF sont entrés dans le capital de la jeune pousse afin de financer son développement à l’international, notamment aux Etats-Unis.

Magic Stay, pour dormir comme à la maison

Lancée fin 2013, Magic est une plate-forme d’appartements, exclusivement dédiée au voyage d’affaires. La startup référence plusieurs dizaines de milliers de logements dans les grandes villes d’affaires de la planète, notamment à proximité des centres de congrès ou d’expositions. Ils sont proposés par des propriétaires individuels et des résidences hôtelières, et de plus en plus par des agences immobilières (85% du total); de telle sorte que la réservation est disponible en temps réel dans la plupart des cas (un critère essentiel pour les voyageurs d’affaires). Par ailleurs, ces agences apportent un service complémentaire: remise des clés, maintenance, ménage… Tous les logements sont contrôlés, en fonction de leur localisation, des services proposés (le wifi est un pré-requis)… Outre la satisfaction du voyageur qui apprécie d’être hébergé comme à la maison, les économies pour une entreprise atteindraient 40 % comparé à un hôtel.

Business Table, pour bien manger sans se ruiner

La restauration est le second poste de dépenses lors d’un voyage d’affaires, derrière le transport mais devant l’hébergement. Le marché de la restauration d’affaires et des évènements en France pèse ainsi 10 milliards d’euros ! Et encore, la plupart des entreprises sous-évaluent ces dépenses. Pire, les coûts de traitement sont élevés, avec des fournisseurs nombreux et difficiles à contrôler, une gestion des notes de frais complexe et une récupération de la TVA chronophage. Créé en 2012, Business Table entend accompagner les entreprises à mieux maîtriser ces dépenses. La startup recense plus de 15 000 restaurants, mais aussi 1500 traiteurs. Sa solution, qui s’adresse autant aux multinationales qu’aux PME, permet de mieux encadrer les frais de restauration grâce à un outil de réservation qui permet de dénicher les bonnes adresses, avec des menus négociés. Paramétrable (avec par exemple un budget maximum autorisé par repas), il est associé à une facturation simple et efficace et un reporting détaillé, qui permet in fine jusqu’à 30% d’économies.

 Oui Business, pour travailler en toute sérénité

Fini le bureau ! Pour répondre à la demande grandissante pour des espaces de co-working, ces lieux multifonctionnels dotés de toute la technologie nécessaire, Oui Business (créé en 2016) recense en un même site (et sur une appli) hébergements, salles de réunion et espaces de co ou net-working dans les grandes villes françaises et quelques métropoles européennes, avec pour cible principale les PME. En centralisant des services habituellement scindés, la plateforme permet aux voyageurs d’affaires de gagner du temps dans leur processus d’organisation. Les 2000 offres (dont une centaine d’espaces de co-working) sont vérifiées et les disponibilités s’affichent en temps réel. Oui Business met aussi en avant des tarifs négociés et une centralisation des paiements. Il en coûte par exemple 15 € pour un forfait de 3 heures dans un espace de co-working, avec un coin bureau, le wifi et une boisson. L’étape suivante passe par l’intégration de nouveaux services (VTC, consignes à bagages…).

Wiidii, pour trouver sans se fatiguer

Lancée en 2014, Wiidii est une application pour smart-phone qui se définit comme un assistant personnel. Il suffit de poser une question, en l’écrivant sur le clavier ou en l’édictant à haute voix, et Wiidii répond en quelques minutes, par message oral et texte. Le spectre des possibilités est infini, de la recherche d’une salle de sport ou d’un restaurant en passant par la traduction de phrases lors d’un déplacement à l’étranger, la réservation d’un spectacle ou d’un billet d’avion, la prise de rendez vous avec un client… L’originalité du projet réside dans la combinaison d’un savoir-faire humain avec de vrais concierges, avec une intelligence artificielle. Plus l’utilisateur a recours aux services de Wiidii, plus il renseigne ses habitudes et plus les réponses correspondront à ses attentes. La technologie prend ensuite progressivement le relais, avec des réponses automatisées en fonction de l’historique des requêtes. Jusqu’à faire des propositions spontanées à l’utilisateur avant même qu’il ne fasse une demande !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *