0 commentaire(s) | 100 vues

Des chambres d’hôtels intelligentes, des chatbots, des robots concierges … L’hôtellerie est un terrain de jeu fertile pour le développement d’innovations reposant sur l’intelligence artificielle. Mais pas uniquement.

Le secteur de l’hôtellerie, chahuté par les nouveaux usages, se repense chaque jour un peu plus. Dans ce changement de paradigme, l’intelligence artificielle est vouée à jouer un rôle important. Objectif : révolutionner l’industrie hôtelière sur l’ensemble de la chaîne de valeur pour capter l’intérêt, personnaliser et améliorer l’expérience client, faire évoluer la politique de tarification, prédire l’activité saisonnière mais aussi garder le point de contact avec les clients avant, pendant et après le séjour. Logiquement, elle envahit aussi progressivement la chambre qui devient intelligente, s’adapte aux besoins des clients, permet un contrôle à distance. Les chatbots et robots concierges tels que « Phil Welcome », le concierge digital d’AccorHotels, se multiplient pour faciliter le choix d’hôtel, accélérer le check-in, proposer une tarification. Le groupe français n’est, bien sûr, pas le seul à s’intéresser de près à l’évolution de ces nouvelles tendances et plus particulièrement à celles qui touchent la chambre d’hôtel.

Une expérience personnalisée

Ainsi, Marriott et Samsung ont annoncé récemment leur collaboration pour penser une chambre d’hôtel connectée dans le but de proposer une expérience de plus en plus personnalisée. Au sein de l’IdO Guestroom Lab, prototype de ces chambres du futur, les équipes cherchent des concepts pour faciliter le séjour des voyageurs. Véritable chambre intelligente, elle permet déjà aux différents objets connectés de communiquer entre eux pour répondre aux besoins et envies des clients. La technologie mobile et vocale est placée au cœur du dispositif afin de permettre une configuration de la chambre aux petits soins, en créant un environnement relaxant ou une ambiance qui booste la créativité, par exemple. De l’éclairage intuitif au contrôle vocal, chaque interaction est sécurisée.

Parmi les fonctionnalités proposées, il sera ainsi possible de demander à un assistant virtuel de régler son réveil le matin, d’organiser une séance de yoga sur un miroir connecté, de contrôler la température de l’eau … Si, pour l’instant, il ne s’agit que d’un test, les équipes espèrent pouvoir déployer le concept au cours des cinq prochaines années.

Garder de l’humain

Il ne s’agit pas non plus d’investir tous azimuts dans la technologie. Le numérique doit être utilisé avec parcimonie, selon le type d’établissement. Ainsi, pour les hôtels de luxe, le recours au digital est un plus mais la touche humaine, à travers un service proactif délivré par une personne accueillante et attentionné, doit rester la base.

L’enjeu de demain se situe aussi autour du développement durable. Dans la chambre du futur, tous les éléments présents dans l’aménagement devront s’inscrire dans une approche intégrée de développement durable, tant à travers le choix des matériaux que dans le fonctionnement et la gestion des espaces.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *