0 commentaire(s) | 196 vues

De nouveaux concepts émergent dans l’hôtellerie et séduisent de plus en plus les voyageurs d’affaires. Zoom sur deux innovations majeures que l’on ne peut plus ignorer.

La montée en puissance du coworking est l’une des tendances fortes de ces dernières années. L’approche décontractée, personnalisable et nomade de ces nouveaux espaces de travail est un atout de taille qui séduit de plus en plus les voyageurs d’affaires. Les hôteliers ont flairé le bon filon et développent des bureaux directement implantés dans le lobby de l’hôtel, à quelques pas d’un espace de restauration ou d’un bar à l’image des espaces EasyWORK de Mercure.

Mama Shelter va encore plus loin en créant « Mama Works », une nouvelle offre de coworking qui a pris ses quartiers à Lyon et à Bordeaux et qui sera déployée prochainement à Lille. « A l’exact inverse d’un alignement de tables lambda et de salles de réunions anonymes, Mama Works ré-imagine l’espace de coworking en une communauté joyeuse, sorte de campus à la californienne aussi studieux que (ré)créatif », indique le groupe hôtelier fondé par Serge Trigano.

Coworking multi-marques

Mama Works reprend donc les codes de Mama Shelter et vise notamment les start-up, les autoentrepreneurs et les freelances sans bail classique à signer mais des abonnements flexibles à choisir. Une cuisine est également à la disposition des futurs coworkers tout comme des douches, une salle de sport et une boutique de déco. AccorHotels s’intéresse également de près au coworking et a créé, avec Bouygues Immobilier, une société commune afin d’accélérer le développement des espaces de travail collaboratifs Nextdoor. Nextdoor compte déjà six sites en France et deux autres verront le jour bientôt à Paris et Lyon. Les deux groupes ambitionnent un total de 80 espaces Nextdoor d’ici à 2022 en France et en Europe, avec un rythme de développement de 10 à 15 ouvertures par an à partir de cette année. Une nouvelle porte d’entrée pour séduire de futurs voyageurs d’affaires. Mais elle n’est pas la seule !

Day use, loin des clichés et idées reçues

La pratique de la réservation d’une chambre en journée, communément appelée « day use », est loin de se limiter aujourd’hui à une recherche d’intimité pour les couples. Cette tendance ne représenterait que 30% des clients, selon le site dayuse.com.

Pour les voyageurs d’affaires, cible principale de cette offre, le day use présente de nombreux avantages : être un point de chute rassurant, offrir la possibilité de se reposer quelques heures entre deux vols ou encore organiser une réunion dans un endroit tranquille et équipé du wifi. Lors d’un déplacement professionnel, les hommes et les femmes d’affaires semblent de plus en plus apprécier pouvoir travailler quelques heures dans le confort d’une chambre d’hôtel, avant de reprendre leur train, leur avion ou de rejoindre leur lieu de rendez-vous.

Le day use se pratique également de plus en plus dans le cadre d’un séminaire ou d’un team building. Sortir son équipe de son environnement de travail quotidien peut aider à libérer les esprits et à concevoir des idées nouvelles et audacieuses.

Et le tout à un prix imbattable. Les tarifs affichés peuvent être jusqu’à 75% moins chers qu’une nuitée classique pour un confort et un service équivalents. De plus, l’annulation est gratuite et l’offre est flexible avec différentes tranches horaires proposées selon les établissements. Autre avantage non négligeable : aucune donnée bancaire n’est exigée à la réservation et le paiement s’effectue sur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *