0 commentaire(s) | 106 vues

Contraints et forcés, les hôteliers se mettent en mode innovation pour adapter leurs offres aux nouvelles exigences des voyageurs d’affaires.

 Comme pour la clientèle loisirs, l’hôtellerie doit casser ses codes et s’adapter à l’air du temps, plus que jamais digital et collaboratif, pour rester dans la course sur le segment « affaires ». Une révolution qui fait émerger de nouveaux concepts. Focus sur les principales (r)évolutions…

 

1 – Des hôtels décloisonnés

Terminé le business center perdu au bout du couloir et le bar tristounet. Pour répondre aux nouveaux usages qui voient la frontière entre loisirs et affaires s’estomper, les hôtels repensent leurs espaces communs, avec des lobbies décloisonnés. Conçus comme des lieux de vie, à la manière des espaces de co-working des startups, on s’y retrouve pour travailler, se détendre, grignoter ou échanger. Symbole de ce renouveau, la jeune chaîne Okko Hôtels a inventé le «Club », un espace commun accessible 24h/24, équipé d’un « business corner », d’une bibliothèque et d’un lieu de restauration. Ce concept ouvert, qui caractérise aussi de jeunes chaînes hôtelières comme Ace Hôtel, Mama Shelter ou Citizen M, est désormais décliné chez les enseignes plus classiques, comme Mercure qui a lancé ses « Easywork », Holiday Inn avec ses « Open Lobby » ou Crowne Plaza et ses « Espaces de travail Plaza ».

 

2 – Des technologies développées

Si le wifi haut débit (et si possible gratuit !) est désormais une obligation, les nouvelles technologies séduisent les jeunes voyageurs d’affaires. Les télés connectées permettent de partager le contenu de son smart-phone sur l’écran, les assistants personnels – façon Google Home – font leur apparition et les tablettes tactiles envahissent les chambres, pour régler la climatisation ou commander un room service. Prochaine étape: la livraison par des robots aux allures de R2D2, déjà testée par la chaîne Aloft (Marriott) à Miami ou par l’hôtel Montville à Montréal. Les Millénials plébiscitent aussi les nouvelles fonctionnalités offertes par leurs smart-phones : application pour effectuer le check-in, informations en temps réel, interaction entre les hôtes à la manière d’une messagerie, pour partager un verre ou un dîner… Certains hôtels testent aussi la possibilité de transformer le téléphone en clé de chambre, grâce à la technologie NFC.

 

3 – Des enseignes repensées

Les groupes hôteliers entendent reprendre la main en multipliant les marques. Objectif : mieux segmenter leurs offres et proposer des expériences différentes, tant au niveau du produit que de la restauration et de l’animation. Cette diversification passe par de la croissance externe, à l’instar d’Accorhôtels qui s’est offert Fairmont et récemment Mövenpick. Le groupe est aussi entré dans le capital de Mama Shelter et 25 Hours, deux enseignes « trendy». La fusion Marriott/Starwood devrait se traduire par un repositionnement des marques (une trentaine), dont les récentes Edison, Autograph et Tribute Portfolio. Pour sa part, IHG (Intercontinental) a mis la main sur Kimpton et parie sur Even et Avid. Enfin, Hilton espère trouver en Curio, Canopy ou Tapestry Collection des relais de croissance. Même les groupes volontaires s’y mettent : Best Western avec Vib ou Logis de France avec l’Exception Logis. Autant d’enseignes qui manquent toutefois de notoriété.

 

4 – Des offres dépoussiérées

Trop dépendants des plateformes de type Booking, les hôtels expérimentent de nouvelles formes de commercialisation, en s’appuyant sur des startups innovantes. Les voyageurs d’affaires, toujours plus nomades et exigeants, y voient leurs besoins de souplesse et leurs désirs de services pris en compte. Pour les retardataires à la recherche de bonnes affaires, Hôtel Tonight permet de bénéficier de rabais allant jusqu’à 70% pour des hôtels réservés le soir même, à travers la géo-localisation. Day Use propose des chambres en journée, pour quelques heures. Pratique pour travailler entre deux rendez-vous ou se reposer entre deux avions. Et pour ceux qui ne supportent plus de dormir près de l’ascenseur, My RoomIn permet de réserver la chambre de son choix dans un hôtel, en fonction de la décoration, du confort, de l’originalité, de la localisation et même de la taille du lit !

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *