0 commentaire(s) | 98 vues

La diversité du jeu de cartes de paiement dans le business travel est un atout pour les entreprises et les voyageurs d’affaires. Chacune d’entre elles possède ses spécificités mais aussi certaines limites. Tour d’horizon.

  • La carte logée 

La carte logée est un moyen de paiement complet qui permet de couvrir les dépenses liées aux déplacements professionnels : billets de train, d’avion, nuits d’hôtels, location de voiture, taxi … Elle présente également l’avantage d’être un moyen de paiement intégré aux outils de réservation des agences de voyages et d’offrir un règlement débité sur le compte de l’entreprise, ainsi qu’un reporting pointu et détaillé des frais. Cette centralisation des dépenses permet à l’entreprise d’avoir une visibilité optimale sur ses dépenses voyages, de les analyser, de les contrôler et de s’affranchir de la gestion des notes de frais. L’entreprise dispose ainsi des éléments nécessaires pour négocier les prix avec ses fournisseurs et contrôler le respect de la politique voyages par ses collaborateurs. Bien que sa portée s’élargisse, la carte logée a pour défaut de ne pas être acceptée par certains acteurs du voyage et ne permet pas de payer les à-côtés tels que les restaurants, transports urbains, pourboires …

  • La carte corporate

La carte corporate est un moyen de paiement universel permettant au voyageur d’affaires de réserver et de régler ses frais de déplacement, et en particulier toutes les dépenses annexes. Proposée par toutes les grandes banques, la carte corporate s’adapte aussi bien à l’activité des PME qu’à celle des grandes entreprises. Celles-ci peuvent d’ailleurs déterminer les plafonds de dépenses des collaborateurs et ainsi limiter les frais. Les cartes corportate permettent également à l’entreprise de supprimer les avances de frais ce qui contribue à une meilleure maîtrise de la trésorerie. Programme de fidélité, reporting en ligne des dépenses, réductions avec les partenaires, assistance téléphonique gratuite… : cette carte offre de multiples avantages pour le voyageur, comme pour l’entreprise. Cependant, elle présente aussi certaines limites car elle ne permet pas le paiement centralisé. Elle est donc utile pour les dépenses nomades mais d’une efficacité moindre dans le cadre d’un objectif de gestion et d’optimisation du budget voyages d’affaires d’une entreprise.

  • La carte virtuelle

La carte virtuelle est une solution de paiement centralisé adaptée aux déplacements professionnels. Pratique et fonctionnelle, elle permet d’effectuer des transactions en ligne sécurisées grâce à un numéro virtuel à 16 chiffres à usage unique et instantané pour chaque transaction. Le montant, la devise ainsi que le fournisseur peuvent être déterminés en amont, ce qui permet à l’entreprise de limiter les excès de notes de frais et de s’assurer que les dépenses de ses collaborateurs sont en conformité avec sa politique voyage. A l’image de la carte logée, elle s’intègre de manière automatisée dans les canaux de réservation des agences de voyages qui peuvent elles-mêmes l’utiliser pour le compte de leurs clients. La carte virtuelle peut également faire l’objet d’un relevé de facturation unique, détaillé et enrichi de mentions analytiques. Particulièrement adaptée à la réservation et au prépaiement des hôtels et des billets d’avions sur les compagnies low cost, son utilisation reste cependant encore limitée par les entreprises, qui la destine davantage aux collaborateurs non équipés de carte corporate.

  • La carte prépayée

Étudiée pour couvrir les besoins d’un collaborateur partant en voyage d’affaires et ne bénéficiant pas d’une carte corporate, la carte prépayée est directement rattachée à un compte voyages de l’entreprise. Rechargeable manuellement ou automatiquement sur Internet, elle propose différents paramétrages tels qu’un usage limité dans le temps (par exemple du lundi au vendredi), à certaines typologies de dépenses (hôtels, billets d’avion et de train …) et à certains « marchands ». L’entreprise peut ainsi cadrer les frais de déplacements des porteurs de ces cartes et garder une visibilité en temps réel sur le montant des dépenses qu’ils engagent. Solution de paiement efficace pour couvrir les besoins d’un déplacement ponctuel, elle présente néanmoins l’inconvénient de devoir être rechargée, ce qui peut être un frein à son utilisation par les voyageurs d’affaires. Car si le montant n’est pas disponible, alors l’achat n’est pas possible. Par ailleurs, certains services de réservation refusent ce type de carte.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *