0 commentaire(s) | 97 vues

Alors que les crises politiques et sanitaires se multiplient partout dans le monde, la sécurité des voyageurs est devenue la principale préoccupation des entreprises. Havas Voyages a choisi ANTICIP pour accompagner ses clients.

Vérifiez vos papiers

Soyez attentif à la date de validité de votre passeport. Certains pays exigent qu’il soit valable au moins six mois après la date de retour. Attention également aux visas. Entre la demande et la délivrance, il peut s’écouler plusieurs jours, ce qui rend le passeport indisponible. Pour contourner l’obstacle, des sociétés spécialisées (comme Action Visas) facilitent les procédures. Les voyageurs fréquents peuvent également demander deux passeports pour jongler avec l’un ou l’autre. Enfin, certains pays ont automatisé leurs procédures, comme les Etats-Unis (avec l’Esta) ou le Canada (AVE). N’oubliez pas d’effectuer votre déclaration sur le web plusieurs jours avant le départ. Et n’hésitez pas à questionner votre Travel Planner.

Consultez le site du Ministère des Affaires étrangères

Depuis la « jurisprudence Karachi » (condamnation de la Direction de Constructions Navales, dont les salariés expatriés avaient été victime d’un attentat), la sécurité est devenue la priorité des entreprises. Sur son site (www.diplomatie.gouv.fr), le Ministère des Affaires étrangères distille ses conseils par pays, avec quatre niveaux d’alerte. Attention: il peut y avoir des différences au sein d’un même pays ; comme l’Egypte (en vigilance renforcée) mais dont le Sinaï est formellement déconseillé. Inscrivez-vous au service Ariane (via le site du ministère). Il permet de recevoir des conseils par courriel et d’être contacté en cas de crise dans votre pays de destination.

Choisissez la bonne assurance

Selon l’article L.4121-1 du Code du travail, l’employeur doit assurer la sécurité et prendre soin de la santé des travailleurs. Les compagnies d’assurances proposent des contrats couvrant l’ensemble des salariés. Demandez le numéro de la police d’assurance avant le départ et le n° de téléphone à contacter en cas d’urgence. Les professions libérales et les indépendants peuvent opter pour des contrats individuels annuels (compter 150 à 200 €) ou des assurances à la mission dont les prix varient selon la destination (plusieurs dizaines d’euros aux Etats-Unis, où les frais de santé sont élevés). Enfin, si vous ajoutez quelques jours de vacances à votre mission, vérifiez que vous êtes assuré…

Analysez le « risque voyage »

Avec la multiplication des troubles géopolitiques ou environnementaux, le recours à des sociétés spécialisées dans l’analyse et la gestion des risques peut s’avérer nécessaire. Havas Voyages a choisi ANTICIP, une entreprise de services de sécurité et de défense créée notamment par d’anciens membres du GIGN, pour mieux accompagner ses clients. Un éventail d’offres, adapté aux différents profils et besoins des entreprises, est proposé : évaluation des risques sanitaires et politiques par des spécialistes qui suivent les événements mondiaux en temps réel, audit et conseils, e-learning, informations « santé et sûreté » à travers 205 fiches pays, alertes quotidiennes par e-mail, mais aussi suivi des collaborateurs en déplacement à partir de leurs données de réservation et par géo-localisation et enfin, gestion de crise.

Téléchargez les applis des assureurs

La révolution numérique bouleverse les habitudes, en particulier pour les voyages d’affaires. Selon une étude de Travelport, les Millenials (18/35 ans) utilisent en moyenne 18 catégories d’applis pour smart-phone, deux fois plus que la génération précédente ! Chaque assureur a développé sa propre appli : accès au contrat et à ses garanties, traducteur médical, centres de santé et hôpitaux à proximité (par géo-localisation) et touche « assistance » pour une mise en relation immédiate en cas d’urgence. Pensez à la télécharger avant le départ !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *