0 commentaire(s) | 223 vues

Les déplacements professionnels varient selon l’activité de l’entreprise et les marchés qu’elle vise. TPE, PME, grands comptes : quels sont leurs points communs et leurs différences ? Comment l’agence prend-elle en charge leurs besoins bien distincts ? Réponse avec Alain Dubois, délégué commercial régional Nord-Normandie chez Havas Voyages.

TPE

Avec moins de 10 salariés, les TPE sont généralement sur un marché local et se déplacent en France ou en Europe. Comment ? En train, location de voiture courte et longue durée ou sur des compagnies low cost. Où ? Dans des formules hôtelières étapes. Pour combien ? Jusqu’à 10 000 euros par an. Leur besoin ? Des outils de mobilité simples et efficaces (smartphone, tablettes, ordi).

PME

Les PME comptent jusqu’à 250 salariés. Comme un grand compte, leur force commerciale ou technique peut les faire voyager dans le monde entier, mais avec un volume de déplacement moindre. Comment ? En avion. Où ? Dans des hôtels. Pour combien ? Jusqu’à un million d’euros par an. Leur besoin ? Piloter ce poste de dépense avec une politique voyages et des règles soumises à validation interne en cas de dépassement.

Grands comptes

Les grands comptes se déplacent à l’international et ont un volume de déplacement conséquent. Comment ? En avion. Où ? Dans des hôtels. Pour combien ? Au-delà d’un million d’euros par an. Leur besoin ? Similaire à celui des PME, avec en plus la volonté d’offrir un maximum de sécurité à leurs voyageurs d’affaires, grâce, notamment, à des outils de tracking pour savoir où se trouvent leurs voyageurs, et des envois d’alertes pour tout événement susceptible de nuire à leur sécurité.

L’agence fait du sur-mesure

En fonction des besoins de chaque type d’entreprise, des services adaptés sont proposés par l’agence de voyages. « Un interlocuteur dédié conseille les TPE et PME comme il le ferait avec un grand compte« , explique Alain Dubois. Quelle que soit leur taille, les entreprises bénéficient des tarifs négociés de l’agence avec ses fournisseurs (compagnies aériennes, hôteliers, loueurs de voiture, rail…) et des mêmes outils. « Nous les personnalisons et les paramétrons selon leurs besoins réels, précise Alain Dubois. Inutile de mettre en place une organisation compliquée quand le besoin est simple. Nos objectifs communs sont la facilité d’utilisation, la rapidité d’exécution et la fluidité des process. » En effet, ce qu’attendent principalement les entreprises est la gestion quotidienne des déplacements professionnels, dont le respect de la politique voyages lors des réservations, la possibilité de passer par des outils online et évidemment la sécurité des voyageurs. Viennent ensuite l’optimisation des tarifs et la réalisation d’économies.

Ces trois profils d’entreprise perçoivent-ils le voyage d’affaires de manière différente ? « Non. L’acheteur le perçoit d’abord comme un coût, explique Alain Dubois. À nous de le convaincre que notre intermédiation d’agence de voyages est un véritable investissement à moyen et long terme.« 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *