0 commentaire(s) | 90 vues

Comment les entreprises du business travel travaillent-elles à la sécurité des voyageurs ?

Instabilité politique, catastrophes naturelles, actes de terrorisme… Autant de risques auxquels les collaborateurs sont susceptibles d’être confrontés durant leurs déplacements professionnels. Les entreprises du Travel n’hésitent pas à prendre des mesures de sécurité supplémentaires pour sécuriser le voyageur… et son entreprise.

Chez les compagnies ferroviaires :

La SNCF a annoncé qu’elle souhaitait mettre en place des portiques de sécurité et ainsi renforcer les contrôles, tout comme cela a déjà été fait pour le Thalys. Il s’agira en fait du même type de dispositif que ce que l’on retrouve déjà pour prendre l’Eurostar. Cette mesure implique un changement d’habitude pour le voyageur d’affaires, qui devra prévoir plus de temps pour passer les formalités de sécurité alors qu’auparavant il était possible de se présenter sur le quai jusqu’à la dernière minute. Des mesures de sécurité supplémentaires sont également à prévoir pour l’Eurostar, avec notamment l’augmentation du nombre d’agents de sécurité dans le train.

Dans le domaine de l’hôtellerie :

Le groupe IHG lance par exemple son nouveau service IHG Assist, qui propose une série d’initiatives pour assister et informer les entreprises et les salariés amenés à se déplacer dans des destinations exposées à des catastrophes naturelles ou qui connaissent des troubles politiques et sociaux.

Entreprises et législation :

L’adoption d’un PNR (pour Passenger Name Record) Européen a été validée, posant ainsi la question de la protection des données personnelles et supposant un retour aux VISA pour certains pays, notamment pour les USA.

Si de nombreuses mesures sont mises en place par les entreprises du travel, il n’en reste pas moins que les entreprises clientes ont l’obligation de garantir la sécurité des collaborateurs lors de leurs déplacements professionnels. Une obligation qui soulève la problématique de la mise en place du “duty-of-care” (devoir de sécurité) et peut amener les entreprises à renforcer leurs politiques d’assurance des voyageurs. Face à ce besoin, les entreprises peuvent s’appuyer sur leurs conseillers voyages pour les aider à trouver les outils qui leur conviennent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *