0 commentaire(s) | 311 vues

Catastrophes naturelles, instabilité politique, sociale ou économique, attentat… En France ou à l’étranger, le voyageur peut, partout, être confronté à des situations imprévisibles et susceptibles de le mettre en danger. Comment faire pour assurer au mieux sa sécurité ? Éléments de réponse avec Laurence Simon de Kergunic, responsable du service affaires de l’agence Havas Voyages de Vannes.

La sécurité est aujourd’hui une des préoccupations majeures des voyageurs d’affaires, et pas seulement dans les pays répertoriés comme « à risque ». Les attentats dans des pays européens ou aux États-Unis l’ont malheureusement prouvé, ou encore l’éruption en Islande. Évidemment, il est difficile de savoir à l’avance à quel danger ces voyageurs peuvent être exposés : « Leur point commun, c’est qu’ils sont imprévisibles ! Évaluer le risque encouru par les voyageurs n’est pas évident du tout. La vigilance est accrue, en ce moment, sur le risque d’attentat. De plus en plus de clients réfléchissent à la manière de protéger leurs collaborateurs, même pour des déplacements en France », explique Laurence Simon de Kergunic. Une préoccupation qui gagne du terrain et à laquelle les agences se doivent de répondre.

La nouvelle technologie, un allié pour la sécurité

En fonction des destinations, l’agence se charge de délivrer aux voyageurs des conseils de sûreté adaptés et poursuit cette démarche d’informations durant tout le séjour. « Nous les informons de tout problème susceptible de les concerner : grèves, problèmes de météo, précautions sanitaires, risques d’attentat ou encore nouvelles réglementations en vigueur, comme nous avons pu le voir récemment avec le décret modifiant les règles d’entrée aux États-Unis du président américain Donald Trump », ajoute Laurence Simon de Kergunic. Dès lors, ces recommandations, combinées à des alertes en temps réel et associées à de nouvelles technologies comme la géolocalisation, permettent-elles véritablement de limiter les risques liés au voyage ? « Oui. Ces outils n’évincent pas les dangers, mais ils sont utiles pour rassurer les voyageurs, leur permettre d’être au courant au plus vite des événements et, pour nous, de pouvoir les joindre le plus rapidement possible pour nous assurer qu’ils sont en sécurité et de prendre les mesures nécessaires si besoin », conclut-elle.

Un « volet sûreté » en développement

Une politique voyages permet déjà de suivre les collaborateurs et de renforcer leur sécurité en leur offrant une assistance H24 et une assurance de rapatriement pour ceux qui se trouvent à l’étranger. En cas de problème, l’avantage qu’apporte l’agence aux voyageurs est de toujours trouver quelqu’un au téléphone pour leur venir en aide et les conseiller, peu importe l’heure. Un service précieux pour les voyageurs à l’étranger donc, qui peuvent se trouver sur des créneaux horaires différents. « Notre objectif est d’aller encore plus loin, en mettant à la disposition de nos voyageurs un volet sûreté, avec des outils d’informations encore plus performants, une hotline dédiée en cas de danger ou simplement de question, ainsi qu’un service de géolocalisation », précise Laurence Simon de Kergunic.

Au-delà d’une simple assistance, il s’agit bel et bien d’offrir aux entreprises et à leurs collaborateurs la réponse la plus complète possible aux enjeux actuels de sécurité. Nul doute que nombre d’entre eux y trouveront aujourd’hui un grand intérêt pour leurs déplacements professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *