0 commentaire(s) | 351 vues

Le marché représentait plus de 27 milliards d’euros en France, en 2016. Mais que nomme-t-on « voyage d’affaires » ? Est-ce le fait de se rendre dans un pays étranger pour signer un contrat ? Peut-on dire qu’un déplacement Paris – Lyon pour une formation est aussi un voyage d’affaires ? Les incompréhensions subsistent. Top 5 des idées reçues sur le voyage d’affaires sur le territoire hexagonal.

1. Le voyage d’affaires est réservé aux chefs d’entreprises et aux directeurs commerciaux.
Absolument pas ! Par définition, le voyage d’affaires est un déplacement professionnel nécessaire à l’activité d’une entreprise. Il n’est donc pas réservé aux chefs d’entreprises ni aux commerciaux. Certes, ce sont eux qui, respectivement, ont le pouvoir décisionnaire et gèrent la force commerciale d’une organisation, cependant le voyage d’affaires ne leur est pas exclusivement dédié. Des cadres, recruteurs, techniciens, assistants, formateurs… peuvent eux aussi voyager.

2. Le voyage d’affaires revient simplement à négocier des contrats et rencontrer des prospects et clients.
Non. Les formations, les congrès, salons, colloques et les réunions de travail internes sont les principaux motifs de déplacements. Même si, aujourd’hui, les nouvelles technologies permettent d’assurer des échanges à distance de meilleure qualité, les entreprises ne délaissent pas les rencontres.

3. Le voyage d’affaires ne concerne que les déplacements à l’étranger.
Près de la moitié des voyages d’affaires français sont organisés dans l’hexagone. 300 ou 3000 kilomètres, train ou avion, une journée ou une semaine… le voyage d’affaires commence dès qu’un collaborateur se déplace pour assurer le bon fonctionnement de l’entreprise.

4. L’avion est le seul moyen de transport utilisé par les voyageurs d’affaires.
La voiture et le train sont davantage utilisés que l’avion, et nécessitent une organisation tout aussi rigoureuse. L’avion est principalement utilisé pour les voyages longue distance, principalement hors de l’Europe.

5. Mettre en place une politique de voyage est utile seulement pour les voyages à l’étranger.
La politique de voyage est un outil de gestion indispensable pour harmoniser et organiser tous les voyages d’affaires des collaborateurs. Simplification des processus de réservation (transport et hébergement) et optimisation des coûts, elle répond pleinement aux besoins actuels de toutes les entreprises. Globetrotteuses ou non !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *